Kate, bugs forever

Kate (version 5.0.0 mai 2015, Kde framworks 5.9.0), qui comprend rien quand un fichier contient de trop longue ligne, monsieur m’ouvre le fichier qu’en lecture seule car son buffer est trop petit (4096). Il me propose débilement d’augmenter la limite temporairement, que c’est zentil. NON MAIS OÙ ÇA S’EST VU ÇA ? J’en ai utilisé des éditeurs de texte sur Windows, aucun ne m’a affiché ce genre de message, aucun, car c’est DÉBILE, bien sur que je vais l’augmenter trouduc, sur quelle planète les développeurs vivent ???

Ne parlons même pas de la LENTEUR de la frappe, un pauvre fichier json d’une seule ligne de moins de 8 Ko, la saisie de texte LAG (parce que je suis un ouf, j’édite sur la même et unique ligne de texte). CA LAG comme pas possible, je n’ai jamais vu ça sur Windows. Putain Kate sérieux, je n’ai jamais autant critiqué un logiciel de ma vie (cf tous les autres articles de mon blog, je devrais faire une catégorie Kate…). Je suis dans un fichier de 4 391 caractères composé d’une seule ligne, l’édition n’est pas fluide du tout, on sent le logiciel pensé pour fonctionner avec de courtes lignes.

Pour rappel, on parle quand même d’un bête éditeur de texte avec coloration syntaxique de base. Le genre d’application qui existe depuis la nuit des temps, qu’il en existe des tonnes en open source, et que cela nécessite pas une conception ni des algos ultra évolués. Putain de merde quand même, vivre ça en 2015, il y a que KDE pour faire ça.

KDE devrait virer tous les devs qui y ont contribuer, en voici la liste (c’est l’avantage du libre):

  • Christoph Cullmann, non de dieu, sacré mainteneur mon coquin, son rôle principal est de maintenir les bugs à jour, marque de fabrique du logiciel;
  • Anders Lund, spécialisé dans la conception de bugs complexes et innovants;
  • Joseph Wenninger, moins doué que le précédent, sa méthode consiste à glisser de simple usleep() dans le code, très pratique pour justifier un soudain gain énorme de performance pour les prochaines releases et prouver qu’on a travaillé dur;
  • Hamish Rodda, les bugs, c’est sa passion, actuellement au poste de designer de mauvaises expérience utilisateur, son pari a été gagné avec Kate.

Je pense que la palme d’or va pour Matt Newell, testeur, qui a validé que les bugs se comportaient comme prévu. Merci à toi, mec.

Pour rigoler, j’ai ouvert un autre fichier json, de 150 KB cette fois-ci. Outch. J’ai le retour à la ligne dynamique d’activé, quand on édite de grande ligne, c’est bien pratique. Déjà, la sélection rame à mort, car j’ai voulu sélectionner une ligne pour savoir combien de caractères par ligne il y avait… après avoir réussi à sélectionner une ligne, le nombre de caractères sélectionnés n’est pas affichés… ahahah, je ne savais pas que ça existait encore des éditeurs qui ne proposait pas ça, merci Kate de m’avoir faire rire.

Donc, il y a 110 caractères par lignes, la ligne unique du fichier est donc affichée sur plusieurs lignes, cela fait donc un peu plus de 1 300 lignes à afficher. Sauf que la barre de scroll ne tient pas du tout en compte de ce nombre de ligne affichée, j’ai donc une barre de scroll qui sert à RIEN, en scrollant, je vais à la fin de la ligne. La barre de scroll fonctionne par ligne réelle dans le fichier et non par ligne affichée… WOOT. Je disais quoi tout à l’heure ? Ah oui, que c’est un logiciel pensé pour fonctionner avec des lignes courtes… On parle quand même d’un éditeur de texte… La désactivation de la coloration syntaxique ne change évidemment rien au lag (au moins on sait que ça ne vient pas de là).

Lamentable, LAMENTABLE pour un logiciel BASIQUE: afficher et colorer des lignes ce n’est pas la fin du monde, la « techno » existe depuis 100 ans si je puis dire. LAMENTABLE également car c’est un logiciel clé de KDE, une honte.

En bonus, l’aspect modulaire de KDE fait que cette merde d’éditeur de texte est une librairie réutilisable par d’autres applications: KatePart. En particulier, c’est réutilisé par KDevelop. L’aspect modulaire est une bonne chose, sauf quand ce qui est réutilisé est de la merde en barre. Cela pourri tous les logiciels qui s’en servent.

Fuck Kate, Fuck KDE.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :